sauvons le logement social
Toute l'actualité
Les 3 et 4 février, Silène occupera le stand N°4 à la salle Jacques Brel ...
En savoir plus
Silène est partenaire depuis de nombreuses années des animations de Noël ...
En savoir plus
Fin novembre, Silène a démarré les travaux sur la résidence Cardurand, 164 logements de ...
En savoir plus
Le collectif « Vive l’APL » organise une manifestation nationale ce samedi pour dire stop ...
En savoir plus
9 équipes ont participé au festival de court-métrage organisé par Silène. Thème de cette ...
En savoir plus

Le logement social en danger

16/10/2017

Le projet de Loi de Finances 2018 prévoit une baisse très importante des ressources des organismes HLM. Pour Silène, qui loge 60% de locataires touchant l'APL, cette perte se chiffre à 4 millions d'euros : autant de moyens en moins pour construire, rénover et entretenir les résidences.

4 millions d’euros de manque à gagner pour Silène en 2018
C’est le montant estimé des pertes que subira Silène si le Projet de Loi de Finances du Gouvernement est adopté. C’est plus que la somme investie chaque année par l'Office pour construire et rénover. Cela signifie que Silène va devoir réduire ses dépenses de manière importantes pour survivre à ce choc qui frappe tous les HLM du territoire et par conséquent, tous ses locataires et le secteur du bâtiment.

Baisse des APL : 5€ en octobre, 50 à 60€ de plus en janvier
Pour faire des économies sur le budget Logement, le Gouvernement s'en prend aux aides  destinées aux ménages les plus modestes. Dès le 1er octobre, l'Aide Personnalisée au Logement (APL) sera rognée de 5€ pour tous les bénéficiaires (logement social et privé).

A partir du 1er janvier 2018, une nouvelle baisse de 50 à 60€ par mois frappera les seuls locataires HLM. Cette mesure sera compensée par une baisse des loyers équivalente, voire supérieure, imposée à tous les Offices HLM. Aucune compensation n'est demandée au secteur privé, pourtant responsable de la flambée des loyers dans les grandes villes.

Plus d'info : www.vivelapl.org

Une mesure injuste : les plus pauvres sont touchés
Le Gouvernement fait peser sur le seul logement social 1,7 milliard d’économies du budget Logement de l’Etat. Seront particulièrement concernés les Offices HLM comme Silène qui pratiquent des loyers bas et logent une grande part de ménages très modestes : 60% des locataires Silène perçoivent l'APL, soit 5300 ménages concernés sur 9300 locataires.

En bref : plus les Offices HLM remplissent leur mission sociale, plus ils sont pénalisés !

Une mesure dangereuse : le modèle économique du logement social touché
Les HLM ont pour seules ressources les loyers des locataires. A Silène, ils s'élèvent à 37,5 millions d'euros, dont 40% d'APL (15 millions €) versés par la Caisse d'Allocations Familiales.
Silène dégage chaque année 10% de marge, intégralement réinvestie dans la construction de logements neufs et la rénovation du parc ancien.

Les 4 millions d'euros de baisse de loyers imposés à Silène correspondent aux 10% de fonds propres que l'Office investit dans chaque opération. Sans cet apport, plus d'équilibre financier : Silène ne pourra plus rembourser les emprunts (qui financent 80% du coût d'une opération) avec moins de recettes de loyers.

Mobilisons-nous pour sauver le logement social !
> Journée d'action des Offices Publics de l'Habitat : Silène assure des permanences d'information dans ses accueils Mardi 17 octobre de 14h à 17h

> Signez les pétitions nationales :
www.change.org/sauvons-le-logement-social
www.vivelapl.org
 



archives imprimer